Analyse Camille première connexion

25 Mars 2020, l'université est fermée…… d'y retrouver ses camarades.
Une première connexion à distance est tout sauf une connexion simple et aisée ! Camille a sous-estimé le temps de sa connexion par méconnaissance. Les conditions techniques pour un travail à distance ne s'inventent pas, elles sont conditionnées par une procédure et nécessite du temps pour une installation réussie. Il est parfois nécessaire d'anticiper un accompagnement.

Patatras, rien ne se passe comme elle l'envisageait…
Nous ne sommes pas tous égaux sur notre connaissance en informatique et les différences entre apprenants peuvent croitre rapidement et sont vite source d'iniquité pédagogique. En fait, les conditions techniques à distance sont liées à la capacité et les connaissances de chaque apprenant et à un environnement propre à chacun. Il est donc nécessaire d'anticiper les problèmes et de proposer une solution sécurisée adaptée et personnalisée.
L'application du nouvel outil met un temps fou à se télécharger…. sur internet…
Comprendre son environnement numérique, c'est maitriser son ordinateur, préparer la meilleure connexion internet, choisir le navigateur approprié à l'application.
Pour aider l'apprenant, il faut peut-être anticiper les besoins, mobiliser les services informatiques de votre institution et préparer une rentrée universitaire numérique par une prise en charge technique. C'est le moment d'installer les logiciels permettant l'enseignement à distance et de faciliter leur prise en main par une formation courte.
Faire preuve d'anticipation pour sécuriser les apprenants c'est garantir durablement des environnements à distance pour permettre le développement de nouvelles modalités d'apprentissage.
On n'imagine pas une université accueillir des étudiants en présentiel sans se prémunir de murs et d'un toit pour les protéger des intempéries !
La solution sécurisée et personnalisée est dotée d'un service hot line pour accompagner les apprenants dans leurs premières connexions pour répondre aux difficultés que l'on peut rencontrer. Il faut donc prévoir et administrer un service de tutorat et le faire connaître à l'ensemble des étudiants.
Ici Camille aurait dû bénéficier de cette organisation pour faciliter sa première connexion.


Rappel de la situation

25 Mars 2020, l’université est fermée, les cours sont proposés à distance. Camille reçoit une convocation le 24 après midi avec un lien et une procédure pour un premier cours à distance synchrone le 25 à 09h.


Elle ou il décide d’ouvrir son mail le 25 à 8h45mn et clique sur le lien pour se connecter bien décidée à participer à son premier cours synchrone, curieuse de découvrir cette nouvelle modalité et d’y retrouver ses camarades.
Patatras, rien ne se passe comme elle l’envisageait…
L’application du nouvel outil met un temps fou à se télécharger puis disparait et il ne se passe rien. Camille recommence l’opération une nouvelle fois sans succès. Elle ou il demande vite l’aide d’une amie par sms, Isa, qui lui propose de changer de navigateur et d’utiliser Google. Mais rien ne se passe comme prévu, elle tombe sur une recherche de l’application sur internet…
9h le cours est commencé et Camille n’est toujours pas présent(e), c’est la panique…
Elle ou il décide alors te redémarrer son ordinateur. Le temps passe vite, que c’est long…
Elle ou il profite du temps d’attente pour se renseigner auprès de ses camarades, demande à Isa de prévenir le prof et comprend qu’après le téléchargement de l’application, il faut exécuter le programme à l’aide de la petite flèche bleu en haut à droite.
Son ordinateur est redémarré, elle suit les indications mais elle n’a plus internet. Ah oui il faut remettre le wifi. 10h30mn, Camille entre enfin dans l’application et rejoint ses petits camarades, épuisée et bien énervée par toutes ces difficultés rencontrées.

Écrit par Dominique OHEIX