Analyse Camille en visio-conférence

Lundi 04 janvier 2021…d'échanger trois ou quatre conversations avec lui.
Dans cette situation, on peut constater le manque de préparation de Camille et son détachement par rapport à l'évènement. On peut se questionner sur sa posture d'apprenant(e)
Es-tu dans de bonnes dispositions pour enrichir ton apprentissage ? Pourquoi choisis-tu cet environnement ? Quelle est ton implication ?
Une des difficultés du travail à distance est d'appréhender et de comprendre le nouvel environnement proposé. C'est un changement important pour de nombreux apprenants habitués au présentiel.
La difficulté est de passer d'un environnement mutualisé, organisé collectivement dont on se soumet volontairement sans trop se poser de questions à un environnement individuel qui reste à construire, à penser seule chez soi, sans mode d'emploi et qui peut vite se compliquer par les aspects techniques d'un matériel informatique mal maitrisé.
Autre constat, l'absence totale d'interactions sociales n'aide pas l'apprenant à se préparer. Se déplacer à l'université, prendre les transports, partager un café avec les pairs, toutes ces actions sociales permettent d'endosser plus facilement un costume d'apprenant. Les interactions développent le sentiment d'appartenir à une communauté et créent les motivations nécessaires à l'apprentissage.
Absentes totales à distance, le risque de découragement est grand, le risque de décrochage s'amplifie.

Pour Camille dans notre situation, les interactions sont seulement familiales et viennent troubler sa préparation.

09h10/09h15mn …. mais cela lui semble peu probable. Ah les copains sont en train d'écrire……Bon, il va falloir se concentrer.

Camille est en difficulté pour s'isoler de son environnement familial et s'inscrire dans un environnement propice à l'apprentissage. Il/Elle fait le choix d'être spectateur(ice), de mettre le cours au deuxième plan puisqu'il/elle priorise de prendre son petit-déjeuner. L'audition du cours est perturbée par la radio et les bruits quotidiens de la cuisine.
Pour corriger ce manque d'implication, il faut se donner les moyens de s'isoler. La première action indispensable au travail à distance, c'est de brancher un casque micro. Pour retrouver ses camarades, recréer un environnement favorable, se concentrer et être acteur de son enseignement il est indispensable de maitriser son audio et d'enfermer les bruits du quotidien. A ce moment-là, vous pouvez envisager des interactions.      
Dehors, il fait froid et il commence à neiger…Eh Isa, il nous file bien le support ? 
S'isoler du bruit quotidien est une bonne démarche mais à distance il est facile de perdre également sa concentration par un champ visuel trop large. Pour s'immerger dans le cours de l'enseignant il est nécessaire de positionner son champ visuel sur la largeur de son écran.
Bien entendu, tous ces efforts devront être accompagnés par un enseignement dynamique, interactif entrecoupés de nombreuses animations scénarisées, présentant des contenus visuels de grandes qualités qui captent l'attention des apprenants, atteignent et font réagir le cerveau. Les savoirs sont ainsi compris plus facilement et plus rapidement.


Rappel de la situation

Lundi 04 janvier 2021, 08h58mn Camille se lève, les yeux à peine ouverts en pyjama et robe de chambre, trace de l'oreiller sur la joue. Elle commence son premier cours de l'année à 09h en web-conférence. Elle a l'habitude, depuis le confinement de se connecter à distance. Pas la peine de s'habiller, elle n'a pas de caméra, et a le temps de commencer son petit déjeuner. Son père dans la cuisine lui demande si son micro est ouvert…Pas de souci, il est fermé ce qui permet d'échanger trois ou quatre conversations avec lui.

09h10/09h15mn le premier cours commence, Camille reprend une tartine de confiture, son père allume la radio et vide le lave-vaisselle. Camille lui demande de baisser un peu le son car elle n'entend plus son professeur et il se pourrait que l'on lui demande d'intervenir mais cela lui semble peu probable.
Ah les copains sont en train d'écrire dans le chat, Camille a peut-être raté une question le temps de prendre un yaourt dans le frigo, c'est bête… Vite un sms à Isa pour comprendre le sens de la question. Ouf ! On est passé à autre chose…Bon, il va falloir se concentrer.
Dehors, il fait froid et il commence à neiger, c'est beau l'hiver avec ces gros flocons.
Camille rêve d'une belle descente à ski avec les copains suivi d'une bonne raclette. Ah la montagne, la neige, les jeux de sociétés au coin de la cheminée…
Ah c'est déjà fini, bon il va falloir relire le cours. Eh Isa, il nous file bien le support ?

 

Écrit par Dominique OHEIX